Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

SALAIRES AIR FRANCE : LE ZERO A L’INFINI ?

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

SALAIRES AIR FRANCE : LE ZERO A L’INFINI ?

AUGMENTATION DU POINT AF : AVANCEMENTS :

2012 : 0 2012 : 0

2013 : 0 2013 : 0

2014 : 0 2014: 0

Avant, à Air France, il existait des Négociations Annuelles Obligatoires concernant les augmentations de salaires. Elles se déroulaient sur plusieurs semaines. Elles donnaient lieu à des informations détaillées de la part des syndicats, voir des appels à la grève, afin de se mobiliser pour obtenir des améliorations par rapport au projet initial de la direction.

Mais ça, c’était avant ! Depuis, "TRANSFORM" est passé par là !!!!!! Tout cela grâce à Transform…. Et à la signature des syndicats qui ont accepté ces reculs sociaux radicaux !

En faisant régner la peur sur la situation d’Air France, la Direction a réussi depuis deux ans à museler les syndicats et remettre en cause radicalement la politique salariale, y compris en obtenant sur cette question l’accord de la majorité des syndicats.

Auparavant, l’augmentation de salaire était à minima, l’augmentation la valeur du point en fonction de l’indice INSEE. Cela garantissait qu’au moins, nos salaires suivent l’augmentation officielle du coût de la vie.

Nous disons bien « règle minimale » car l’indice INSEE ne prend pas en compte à sa hauteur l’augmentation réelle des dépenses des salariés en termes de logement, d’énergie et d’alimentation, etc.

Le but de la Direction a été de changer radicalement et définitivement la politique des salaires :

  • Suppression des augmentations générales des salaires :

La valeur du point Air France a été gelée en novembre 2011soit depuis 2 ans et demi !!!!

L’inflation moyenne a été de +2% en 2012, de +0.9% en 2013. Nous avions déjà perdu en 2011, par rapport même aux calculs INSEE.

C’est donc une érosion progressive du pouvoir d’achat des salaires qui est programmée !

  • Suppression des avancements pour la majorité des salariés :

En changeant de dénomination, de la FAA par l’EAP (entretien annuel de performance). le but est clair : faire correctement son travail ne mérite plus d’avancement ! Seule l’excellence (suivant les critères AF) donnera lieu à un avancement et seule une minorité aura droit à quelques points.

  • Il faut ajouter à cela le recul concernant l’ancienneté qui nous fait perdre des centaines d’euros par rapport à ce que nous avions dans l’ancienne convention.

Grace à Transform, nous travaillons plus pour gagner moins !

  • AF L’a écrit : les salariés d’Air France ont travaillés en moyenne 5,5 jours de plus en 2013. Cela se traduit pour certains secteurs travaillant en 3X8, 15 jours de plus au boulot par an. Ramener aux nombre d’heures effectuées, c’est bien une baisse de salaire que subissent les salariés d’Air France depuis trois ans.

Nous n’avons aucune raison d’accepter de tels reculs sociaux !

Regardons les résultats financiers du Groupe AF/KLM qui viennent d’être publiés. Pendant deux ans, la Direction et la majorité des syndicats ont fait croire que l’entreprise était au bord du dépôt de bilan.

Nous étions le seul syndicat à dire clairement que la stratégie de peur développée par la Direction avait un but unique : restaurer de confortables marges financières pour assurer que le Groupe finance sa politique de développement et de rémunération des actionnaires sur le dos des salariés. AF/KLM n’a jamais été eu bord du dépôt de bilan !!!

Ne nous y trompons pas : la Direction n’est qu’au début du chemin !

Certains responsables syndicaux font croire qu’il s’agit de sacrifices temporaires qui permettront ensuite de revenir à nos acquis antérieurs. Il suffit de lire la communication d’Air France pour se rendre compte que c’est totalement faux !

Il s’agit de transformations structurelles sur lesquelles De Juniac n’a aucune intention de revenir, bien au contraire !!!

Ces transformations ne sont pas dues à une situation particulièrement mauvaise du Groupe, à la concurrence des low cost ou des compagnies du Golfe….Ce sont des choix financiers identiques à ceux faits au sein du Groupe Lufthansa ou British/Iberia.

Leur but : Revenir sur des acquis sociaux vieux de dizaines d’années pour améliorer les profits !

Comme pour la plupart des grands groupes industriels, le Groupe AF/KLM a déclaré une guerre sociale sans fin. En faisant planer en permanence la peur des licenciements, elle vise à diminuer au maximum les coûts salariaux. Certains vont encore jouer de cette peur pour pousser à la passivité face à une direction arrogante qui baisse nos salaires pour augmenter les profits financiers.

NAO Air France, des syndicats anesthésiés.

La lecture des propos des Grands Syndicats Responsables, est affligeante. Certain quémande une augmentation de 7,7 € brut par mois. D’autre l’octroi d’action du groupe au lieu d’une réelle augmentation de salaire. Leur revendication est à l’image de leur passivité !

Nous n’avons aucune raison de nous laisser faire !!!!!

Seule notre action, notre mobilisation pourra bloquer ce rouleau compresseur et inverser la tendance et rétablir notamment des augmentations générales des salaires. Il n’y a aucune fatalité à ce que continuent les pertes de salaires et l’absence de rétribution de notre travail.

Nous avons un choix simple :LE SALAIRE OU LA PEUR !!!!!

Commenter cet article

lilo 22/02/2015 23:09

Faudrait citer les noms des syndicats, que je sache le seul qui se bat et qui déclenché des grèves, des manifestations, l'envahissement du CCE et du 5eme étage du siège, celui qui est allé voir les députés et mes ministres dossier eco à l'appui, la CGT !!! ALORS les sudistes quand ok reprend les manières d'écrire, les revendications de ce syndicat, ses valeurs historiques, ok oubli pas de le citer!