Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

NOUVEL ACCORD TRIENNAL: MENACE SUR NOS EMPLOIS!

Publié le par sud aérien roissy escale

A LA QUESTION:

Monsieur le Président, êtes vous prêt à vous engager et à inscrire dans l'accord qu'il n'y aura aucun licenciement individuel pour refus de mobilité? 

"si je maintiens le statut individuel du salarié, je ne comprendrais pas qu'il refuse l'offre de mobilité qu'on lui propose. Oui, il pourra rester dans l'entreprise mais pas forcément dans son métier ni dans son lieu géographique"

EN CLAIR:

Là ou la direction te demandera de travailler, répondre favorablement tu devras!

Quel que soit ton lieu de résidence, MRS, TLS, BOD, NTE ou SXB-MLH, prendre une décision il te faudra!

SUIVRE OU PARTIR!!

Pourquoi notre organisation Sud Aérien considère cet accord (un de plus) dangereux pour les salariés?

Les propos du PDG résument  parfaitement cet accord (NAT) malgré les deux ou trois réunions restantes. Si celui-ci était paraphé par les signataires coutumiers, il permettra à la Direction de réajuster les effectifs des secteurs en fonction de leur activité et de conduire les personnels vers les bassins d'emplois principalement sur le HUB en raison des low-cost et des nouvelles technologies (BLS, e-service...) aux effets destructeur d'emplois. Il y a tout à parier que les premières victimes de cet outil seront les salariés des escales de province. Pour les autres, (CDG, ORY...) cet outil poursuivra sa sale besogne:

                                             DETRUIRE LES EMPLOIS!

En réponse à cette menace, la coordination des sections SUD AERIEN, appelait les salariés à un arrêt de travail de 24H afin de dénnoncer cet accord.  SUD AERIEN ne signera pas l'accord!   

ENSEMBLE, RESISTONS AUJOURD'HUI POUR MAINTENIR LES EMPLOIS DE DEMAIN!

                                         

                                         

Voir les commentaires

PROJET D'UN OBSERVATOIRE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES.

Publié le par sud aérien roissy escale

Mardi 13 juin 2006, les organisations syndicales étaient conviées à une réunion (la 2ième) sur la mise en place d'un observatoire des nouvelles technologies sur l'exploitation. La direction a insisté sur le fait que nous ne pouvions échapper aux nouvelles technologies et que le monde était ainsi fait. Il fallait suivre les autres (nos concurrents) car nous étions en retard. Nous avons émis des doutes quant à l'efficacité de cet observatoire qui met en avant les machines et où les salariés passent en second plan. Les machines ont  un impact sur les emplois et les risques peuvent être dramatique (station service, banque, sncf,...) La direction voudrait nous faire croire que les clients sont demendeurs .

En est-elle convaincue?

Sur le terrain, l'agent doit inciter le client à utiliser les BLS, résultat, la direction crée le besoin, le client devient dépendant, et le salarié passe à la trappe. Par ailleurs, les instances CE et CHSCT doivent être consultés en priorité, et ce, quelle que soit la nature du sujet. Avec ce projet, la direction cherche à obtenir un large consensus auprès des partenaires sociaux (fidélisés), quelles qu'en soient les conséquences pour les salariés. Comme à l'accoutumé, les stylos répondront présents à la "pelle" de la direction!

Le progrès ne vaut que s'il profite à tous!

à suivre....    

Voir les commentaires

1 2 > >>