Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

CGT, CFDT, UNAC : LES PNC REJETENT A 65% L’ACCORD

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

Lors du référendum organisé par les organisations syndicales et la
direction, les PNC ont rejeté à 65% l'accord collectif du
personnel navigant (PNC) soutenu par :

CGT, CFDT et UNAC

Une très forte participation (80%) sur les 15.000 que
représente la population PNC ont rejeté massivement
l’accord collectif approuvé par :

CGT, CFDT et UNAC

L'intersyndicale  Sud aérien, unsa, cftc et fo,  souhaite une
rémunération alliant une partie fixe et une partie variable en fonction
des tâches opérées alors que le projet de la direction prévoit le
maintien de la rémunération au forfait.

Le plan B (projet alternatif), rédigé par les trois syndicats
de PNC, a connu la même destinée que son prédécesseur
c’est à dire un rejet massif des personnels.

Au final, la direction consultera les syndicats PNC la
semaine prochaine et
l’application du dernier accord collectif
signé par les syndicats a été reconduite au début de l'année
jusqu'au 1er avril pour consentir aux syndicats réfractaires de négocier
un nouveau texte.
Devant la détermination et l’engagement sans faille de nos
collègues PNC et ce malgré l’intox de la direction invitant la
clientèle à se rendre dans les aéroports occasionnant un
engorgement sans précédent devant les comptoirs, la direction a
dû se rendre à l’évidence qu’elle avait en face d’elle des salariés
prêt à poursuivre le bras de fer tant que la direction
n’acceptait pas de revoir sa copie.

Les organisations syndicales PNC et la direction se sont réunis
fréquemment afin de discuter des conditions de travail et des salaires,
loin de faire l’unanimité des syndicats.
Il y a fort à parier que si la direction ne répond pas favorablement à
une très large majorité des PNC repoussant avec force le projet actuel,
alors nous allons vers un printemps voir un programme été houleux !


Fin octobre 2007, les AEC du Hub solidaires des PNC étaient en grève
à l’appel de SUD AERIEN motif évoqué :
des sou sous, du grisbi, de l’oseille, de l’artiche du pognon,
de la maille, de la monnaies, de la ressource.
Bref !

UNE AUGMENTATION SUBSTANTIELLE DE NOS SALAIRES!

 

Voir les commentaires

LES AGENTS DU 2D, TESTES ET SONDES A L’INSU DE LEUR PLEIN GRE !

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

et un de plus !

Après l’accueil front line pro-actif « deux en un »,

les quinzaines du « blanc »,

opération miroir  « ça use l’aérien » ou encore itinéraire

(ne passe par la province, -1000 emplois)

La direction innove un nouveau procédé intitulé :

la *rex’ attitude :

pas gentil ! a la niche, vas coucher ! et pas bouger !

*REX (retour d’expérience )

Depuis le vendredi 14 mars 2008, la direction à mis en place

un nouveau procédé (en test) sur le terminal 2D.

En effet, les salariés sont tenus de rester en zone plus

ou moins 5h00 non-stop tandis que le responsable

de zone (RZ) organise sur place,

les pauses si tant est que l’agent puisse en bénéficier

et planifie d’autres tâches durant la vacation.

l’o.s.* des temps modernes.

*ouvrier spécialisé

Les salariés déjà pénalisés par la cible passage,

ont massivement refusé ce procédé (en test paraît-il) qui

ne fait que sédentariser à outrance l’agent sur une zone

déterminée pour la quasi-totalité de la

vacation et élime ainsi la diversité dans le travail.

Mais derrière cette manipulation, la direction désire

optimiser le temps de travail  par une présence accrue en

zone afin de rentabiliser au maximum la vacation de l’agent.

la  direction émet mais ne transmet pas !

Ce lundi 17 mars 2008 en matinée, ce sont réunis

CEP, AMDE, LEADERS

Et AEC (très nombreux et très remontés)

afin de débattre et connaître les «irritants»

du nouveau procédé en test

inconnu au bataillon.

Force est de constater que les nombreux

AEC présents n’étaient pas au courant de ce test,

pas plus que les leaders ni même

le CEP excepté peut être les AMDE.

ça commence mal !

Les AEC ont vivement interpellé l’encadrement

de Proximité en demandant des éclaircissements

sur cette procédure, réprouvant le manque

incontestable de communication et

de concertation dans cette affaire.

Comme à l’accoutumé, les premiers concernés

sont toujours les derniers informés.

L’encadrement de proximité a rétorqué que

c’était à la demande des salariés via un sondage.

mensonge !

Les salariés massivement représentés et présents

ce jour là non pas été sondé par qui que ce soit !

La direction parle des fameux groupes

de travail loin de représenter les AEC.

L’encadrement de proximité a rétorqué entre autre,

qu’il s’agissait là d’un moyen d’éviter à l’agent de courir

d’une zone à l’autre.

C’est inexact dans la mesure ou l’outil GEODE

permet de pallier

cette gêne simplement en augmentant le temps

nécessaire entre deux tâches.

la direction nous soigne !

L’encadrement de proximité a rétorqué que cela

Permettrai d’améliorer l’excellence du service au client.

mauvais diagnostique !

C’est pour le salarié  «hyper statique » la garantie de

développer non pas son sens inné du commercial mais

au contraire d’atteindre

l’excellence dans l’immonde :

escarres, arthrite,  varices, phlébite, champignons

en tout genre sans omettre une

surcharge pondérale assurée.

La direction  soucieuse du bien être de ses salariés,

et s’appuyant sur de moult sondages virtuels dont-elle

seule a le secret, vous garantie grâce à cette nouvelle formule

« all inclusive » :

1 séance de remise en forme intensive

avec l’ASAF*

*fermeture envisagée grâce à nos amis les pilotes

toujours plus solidaires du sol

 

Une cure thermale en province au choix*:

TGV ou LOW COSTS *à vos frais

Un rapatriement sanitaire*

*uniquement de la zone d’enregistrement au domicile

pour les cas désespérés relocking extrême :

Chirurgie réparatrice

Lifting, liposuccion, botox à gogo et silicone

à tous les étages.

info ou intox ?

Devant l’assemblée, un de nos grand manager

relais de la direction a annoncé :

«les bls  ne sont plus une priorité ! »

Nous prenons acte de cette excellente nouvelle.

bon a savoir !

A l’initiative des salariés soutenus par SUD AERIEN,

une pétition circule depuis le lundi 17 mars 2008

exigeant l’arrêt immédiat de ce test.

Et si la direction n’avait pas compris le

message nous saurons réagir en temps voulu

afin que cette mesure ne soit jamais

mise en place au 2D et ailleurs.

a bon entendeur….

Voir les commentaires

1 2 3 > >>