Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

350 MILLIONS DE DOLLARS D’AMENDE POUR AIR FRANCE !

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

aïe,  aïe, aïe !!!

Après Cathay Pacific 60 millions de dollars, Martinair
42 millions de dollars et SAS 52 millions et British Airways
qui avait soldé les poursuites en août 2007 en
contrepartie d’un versement de  300 millions de dollars
de pénalité c’est au tour d’air France de payer l’addition
et le montant provisoire serait de 350 millions de
dollards sachant que AirFrance-KLM avait annoncé
avoir passé dans ses comptes une provision d'un
montant de 530 millions d'euros (22 mai 2008).

 

UNE CABALE AU MONTANT RECORD:
1,27 MILLIARD us D'AMENDE

 

Imaginez un instant 530 millions d’euros à partager
entre tout les agents du groupe AF/KLM cela
représenterait la coquette somme de :

530   millions

102000 agents

soit :

5196 euros par agents

Un bon coup de fouet pour la rentrée non?! 

 
Et pendant ce temps là, les salariés de l’entreprise
obtiennent une augmentation infime des IKV,
une hausse dérisoire des salaires et voient son
activité en province mise à mal comme sur les
plates formes ORLY/CDG ou s’installe la sous traitance... 
vision 2010 c'est:

L'ODYSSEE DE L'ESPACE, LES ETOILES EN MOINS!

Les responsables des compagnies mondiales (IATA)

Réclament entre autre aux syndicats :

« Se garder de revendications irresponsables et participer
à la sécurisation des emplois.
 »

 nous de rétorquer :

« Ne mordez pas la main qui vous engraisse

A bon entendeur…

Voir les commentaires

LA SEDENTARISATION EN ZONE : ON N’EN VEUT PAS !

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE


La direction du terminal 2 D, persiste,
signe et amplifie !


Depuis quelques mois la direction cherche à  imposer aux AEC du terminal 2 D,
la mise en place d’une nouvelle organisation des postes en zones d’enregistrement.
Bien entendu pour faire passer la pilule on organise une série
de tests qui font croire que  cela pourrait n’être que provisoire.

En réalité, les choses sont bien arrêtées dans  l’esprit de nos dirigeants
(malgré quelques petits aménagements de-ci de–là).

Seuls les plus crédules d’entre nous peuvent encore croire que
celle-ci reculera dans ces projets sans réaction des intéressés.


Car  pour la direction ce projet permet :

de renforcer la cohésion de groupe et donner
plus d’autonomie aux équipes :

FAUX :

les  agents scotchés sur la même zone ne voient plus leurs autres
collègues d’augmenter le temps consacré aux clients:

FAUX :
d’augmenter la productivité au détriment de l’intérêt du travail

d’améliorer les conditions de travail des agents:

FAUX :
ce  projet sédentarise les agents et détruit la diversité
du métier
de positionner les RZ comme de véritables acteurs
de la gestion des effectifs
en zone, en préservant leur rôle commercial:

FAUX :
c’est en faire des gardes-chiourmes, et des régulateurs
de pauses pipi et de petit déjeuners …

Pour, les salariés le ressenti semble beaucoup
moins positif et idyllique.

D’autant plus que cette organisation va s’imposer aux agents
pendant toute une vacation, alors qu’aux premiers tests on
avait avancé seulement une durée de quelques heures.

La direction ignore totalement la volonté des salariés de ne pas
rester cloîtrés dans une zone d’enregistrement
pendant toute une vacation.

Pour elle c’est tout le contraire, la demande serait  venue
massivement des AEC du D pour ne plus cavaler
d’une tâche à l’autre.

Or, il s’avère que les salariés interrogés par nos soins n’ont
jamais été questionnés par qui que ce soit à ce sujet.

Etrange non !?

En fait, le projet permet d’optimiser au maximum
les effectifs en zone en reléguant au second plan l’intérêt de
la diversité des tâches qui ne se limite plus qu’à du dispatche,
de l’assistance de BLS, et  un peu de check-in.

Le client est content, il aura toujours quelqu’un en face de lui
mais qui va l’inciter à s’enregistrer en BLS, plutôt qu’à voir un 
« bel agent » d’Air France pour lui délivrer sa carte
d’embarquement et enregistrer son bagage.

On  prétend viser l’objectif de l’excellence de
la relation au client mais, en fait on vise à voir disparaître
le personnel d’Air France en front- line.

Itinéraire vers l’A.N.P.E. suivez le guide !

C’est quand même beau le progrès.

Malheureusement celui-ci ne génère pas que des
avantages pour tout le monde.

En tout état de cause, depuis plusieurs années, avec l’arrivée
de la cible passage 
et du e-service, on assiste à la mort
lente du métier d’AEC et
de son intérêt avec le morcellement des tâches,
l’automatisation
du traitement passager où le salarié n’est
plus que le relais
ou un vulgaire assistant de BLS.

Et par ce procédé pervers, on lui demande de  participer en partie
à la destruction
(à terme) de son avenir
professionnel dans cette branche.

En tous cas, sur le terminal 2D,la direction qui se dit à l’écoute

des salariés, semble frappée de surdité et d’aveuglement

car, la pétition n’a servi à rien, et en plus

il en rajoute, en rallongeant la durée de la présence en

zone par rapport au projet initial.

Si c’est cela être à l’écoute !
Qu’est-ce que ça doit être dans le cas contraire !


Pour SUD AERIEN la mise en péril de nos métiers et de nos activités 
n’a que trop duré.
Il est temps de réagir pour arrêter sinon freiner
l’avancée de plus en plus forte des projets destructeurs,
qui n’apportent aucune perspective positive  aux salariés
contrairement à ce que veut nous faire croire la  direction.

POUR  SUD AERIEN LES SALARIES PEUVENT REFUSER
CE MODE DE TRAITEMEMNT ET RALENTIR
LA CASSE DE LEURS METIERS.

La mobilisation  massive reste toujours  le moyen le plus sûr et efficace
d’obtenir une bonne défense des acquis et des avantages 
des salariés.
Peut être va t- il falloir passer à l’acte une nouvelle fois pour nous
défendre chers collègues ?!


Nous vous tiendrons informé  dans les jours qui
viennent de la suite à  tenir.

Voir les commentaires

1 2 > >>