Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE 3 DECEMBRE, VOTEZ POUR LES LISTES SOLIDAIRES

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

 

                                                      

Il a toujours fallu se battre pour faire respecter ses droits

élémentaires, face à des patrons qui essaient sans cesse de gagner le maximum sur notre dos.

 

Depuis une vingtaine d’années, tout le monde sent que la pression se fait plus dure.

Sous le chantage du chômage et de la délocalisation, ils voudraient que l’on accepte n’importe quoi, en payant de moins en moins un travail de plus en plus difficile.

 Depuis quelques années, les attaques s’accélèrent :

 

-dans les entreprises :

droit de grève, code du travail, contrat de travail avec licenciements  facilités, 35 heures, suppressions massives d’emplois partout….

 

pour nos droits sociaux :

assurance maladie, accès aux soins pour tous (franchises médicales, fermeture des hôpitaux ), retraites, baisse du supplément allocations familiales…

 

pour les libertés :

fichage systématisé et utilisation de ces fichiers comme chantage à l’emploi

( des centaines de badges retirés à Roissy et Orly avec les licenciements à la clef),

test ADN, fichage dès 13 ans, exploitation massive par les patrons de

travailleurs sans-papiers…..qui vivent dans la crainte d’être expulsés

 

La crise sert de prétexte pour accroître encore l’austérité, amplifier les inégalités,

appauvrir les plus nombreux pour enrichir encore plus les plus riches….

Personne ne peut se dire à l’abri :

de menaces individuelles

d’une injustice,

d’un licenciement sans droits,

de la précarité…

Les prud’hommes, outil de défense des salariés doivent être appuyés par une participation massive au vote le 3 décembre

 

Licenciements, contrat de travail, condition de travail, harcèlement,

salaires, heures supplémentaires…

TOUT CELA CONCERNE LES PRUD’HOMMES

Le Conseil de prud’hommes est un tribunal composé à parts égales de conseillers élus par les salariés  et de conseillers élus par le patronat. Le renouvellement de ces conseillers a lieu lors des élections prud’homales qui se dérouleront le mercredi 3 décembre.

 

Les prud’hommes  pour quoi faire ?

Tout-e salarié-e qui subit un préjudice, qui s’estime lésé-e par son employeur, peut saisir le Conseil de prud’hommes pour demander réparation. Cette démarche est gratuite.

A quel Conseil de Prud’hommes m’adresser ?

C’est celui dont dépend l’entreprise ou l’établissement dans lequel je travaille

( il est indiqué sur ma carte d’électeur)

Vous avez un conflit avec votre employeur, vous pouvez saisir le Conseil des prud’hommes.

Il essaiera d’abord de trouver une solution acceptable pour les deux parties : c’est la conciliation. Si elle n’aboutit pas, l’affaire est renvoyée en jugement. On comparaît en personne, mais on peut également être représenté ou se faire assister par un salarié appartenant à la même branche d’activité, un délégué syndical ou un avocat.

Le jugement est pris à la majorité absolue des conseillers prud’homaux : en formation normale, 2 conseillers salariés, deux conseillers patronaux .

En cas de partage des voix, l’affaire est renvoyée devant le même bureau, présidé par un juge du tribunal d’instance

( procédure de départage).

 

Dans ces élections du 3 décembre, L’Union syndicale Solidaires

( dont fait partie SUD Aérien)

présente une liste Solidaires pour la défense des droits des salarié-e-s

 

 SUD Aérien et l’Union syndicale Solidaires

sont  (re)connus par leur volonté de ne pas céder aux patrons :  

pour imposer de véritables négociations et gagner sur les revendications, nous n’excluons aucune forme d’action et nous avons souvent appelé les salariés à se mobiliser à Air France, Corsair, et dans les entreprises d’assistance des plates-formes de  Roissy et Orly.

Nos camarades du Rail, de la Poste/Télécoms, de la Santé ou de l’Industrie ont fait de même. 

pour défendre les droits des salariés dans les entreprises, nos élus ne cèdent pas au chantage, ne se laissent pas embobiner par de vagues promesses, ne cèdent pas à la corruption, et  nos élus prud’hommes défendent toujours le salarié, car ils savent qu’en face le conseiller patronal appuie les patrons.

 

A la faveur de la crise économique actuelle, pour maintenir leurs profits et la rémunération des actionnaires, les patrons vont accentuer la pression pour diminuer les effectifs et comprimer nos salaires, dégrader nos conditions de travail, alors que des milliards sont disponibles pour renflouer les banques et alimenter la spéculation. Il faut renforcer le syndicalisme de lutte et de transformation sociale qui agit à tous les niveaux – local, national, européen, international- et imposer un autre partage des richesses dans un monde plus solidaire et plus égalitaire. !!!   

 

Le 3 décembre votez pour les candidats de

SUD AERIEN  

 

 

Votez pour les listes

Solidaires

Voir les commentaires

DE 60 A 70 ANS : LE MEILLEURS POUR LA FIN !

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

contre l’amendement parlementaire.

Après les PNC à qui l’on demande de travailler de

55 ans à 65 ans,

c’est autour des pilotes à rester au travail

jusqu’à 65ans pour les plus courageux et sur la base du

volontariat sans toucher à l’âge légal fixé à 60 ans

toujours d’actualité nous dit-on.


voir

http://www.eurocockpit.com/archives/indiv/E009194.php.

 

mais pour combien de temps encore et à

qui profitera cela ?

Le gouvernement et le MEDEF souhaitent différer l’âge de

départ en retraite pour payer moins de cotisations vieillesse,

permettant ainsi de baisser la masse salariale,
mais également
diminuer le montant des pensions versées
obligeant les
salariés à s’orienter vers les assurances
privées afin d’améliorer
leur retraite si les moyens
le leur permettent. 

 
le régime par répartition est-il voué à mourir ?

Bon nombre de pays européens ont imposé par la loi
l’âge de
départ à la retraite au-delà des 65 ans ce
qui a pour
conséquences perverses :

D’obliger les seniors à travailler plus longtemps en occultant

la pénibilité des métiers exercés.
De retarder l’arrivée les
jeunes à la recherche d’un emploi.


Le gouvernement friand de réformes antisociales a voté un

amendement dans la nuit du 7 au 8 novembre 2008 devant

une assemblée parlementaire clairsemée, la possibilité de

travailler jusqu’à l’âge de 70 ans pour les volontaires tout en

maintenant l’âge légal à 60 ans pour le moment.


La France emboîte le pas des pays de l’union Européenne
sur
le dossier des retraites en allongeant

la durée du travail.

Les Etats Unis d’Europe se calquent aux
Etats Unis d’Amérique
aux risques d’aboutir
aux mêmes erreurs.

D’ici peu, nous verrons en France des octogénaires
se rendre
à l’usine (s’il en reste) pour boucler les fins de
mois difficiles
surtout les trente premier jours.

Les ultra-libéraux nous demande de travailler plus longtemps

alors que le travail ce fait de plus en plus rare !

cherchez l’erreur !

Voir les commentaires

1 2 > >>