Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

DES MAMANS ET DES PAPAS TRES REMONTES !!

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

Halte à la casse de la crèche!
Ce jour, mamans et papas accompagnés de leurs enfants, ont manifesté leurs mécontentements par un arrêt de travail de 1h00 à  24 h00 et se sont donnés rendez-vous au dôme avec les salariés de la crèche, touché par un plan de restructuration faute de budget alloué par le CCE Air France qui ne souhaite pas verser la subvention aux « p’tits avions ».

Une délégation de gréviste accompagnée de délégués Sud Aérien, ont investi les locaux du CCE et ont exigé de rencontrer le secrétaire Général M. CABRERA François (CFDT)comme par hasard absent ce jour là.

Les agents très en colère ont interpellé faute de secrétaire général disparu, la trésorière Mme RENCKLY Josiane (CFDT), le secrétaire général adjoint M. PLAISANCE Henri (FO), le secrétaire général adjoint M. LICHON Pierre (FO) et enfin le secrétaire général adjoint
M. AOUN Jacques (CFE-CGC).

voici un résumé des réponses faites par nos interlocuteurs du moment : 

Le CCE AF n’accepte pas le surcoût  qui s’élève à 360 000 euros et prétend qu’une telle somme est disproportionnée par rapport au nombre d’utilisateur salarié concerné.

Le CCE AF soupçonne l’association la crèche volante d’utiliser la subvention au profit de salariés n’appartenant pas forcément à la société Air France.

Par ailleurs le CCE AF regrette que l’association ne lui transmette pas la liste des agents  bénéficiaires des emplois familiaux (la crèche volante) pour savoir s’il s’agit bien de salariés Air France.

Le CCE affirme que la fermeture à l’accès à la crèche est sur l’initiative de l’association les « p’tits avions » qui a résilié le contrat liant le CCE AF à celle-ci en avril 2009.

Le CCE laisse entendre sans confirmation que les parents pourraient déposer leurs enfants jusqu’au 31 août 2009.

 

Mme HENAUX Françoise
Directrice Générale des « p’tits avions » répond : 

Que la crèche restait compétitive malgré les coûts supplémentaire.

Elle dément fermement les soupçons du CCEAF impliquant la crèche volante dans des malversations financières.

Ne pouvant assurer le paiement des salaires et les frais de fonctionnement de la crèche sans obtenir la subvention nécessaire et indispensable du CCE AF la directrice s’est vue contrainte de résilier le contrat.

Mme HENAUX précise que le surcoût à hauteur de 50% est lié principalement au changement de la convention collective et de la disparition de l’aide de l’Etat (emplois aidés)

 

notre avis :

Dès le 05 décembre 2008, le CCE AF était informé de la situation et les risques sur l’avenir des emplois familiaux (crèche volante) et de la crèche les « p’tits avions » utilisés par les salariés d’Air France.

Néanmoins, celui-ci a décidé unilatéralement de ne plus financer les emplois familiaux dès le 01 janvier 2009 alors que la direction des « p’tits avions » proposait des solutions d’aménagements toutes refusées par le CCE AF.

D’autre part, les utilisateurs de la crèche que sont les agents Air France, ont appris par missive daté du 08 avril 2009 signé par le Secrétaire Général du CCEAF  M. CABRERA François élu CFDT qu’à compter du 15 mai 2009, il ne serait plus possible d’accéder à la structure les « p’tits avions » ce qui met en grande difficulté les salariés bénéficiant de cette prestation en raison d’un laps de temps dérisoire.

Nous demandons aux élus du CCE AF de régulariser la situation en s’acquittant de sa dette ce qui permettra à la crèche d’accueillir sans délai les enfants des agents AF; de plus, par l’acquittement de celle-ci, élus syndicalistes au CCE AF vous permettrez le maintient des 150 emplois menacés.


vite il y a urgence !!
 

Lien vers  : 

 
http://www.ptits-avions.com 

Voir les commentaires

LES P’TITS AVIONS NE DECOLLENT PLUS ?! A QUI LA FAUTE ?

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

PAS AUX SALARIES EN TOUS CAS ! 

Encore une mauvaise nouvelle parmi d’autres dans ce contexte de crise.
Mais là, ce sont les agents d’Air France et de leurs bambins qui en pâtissent de façon injuste. La nouvelle vient de tomber. On s’acheminerait vers la disparition de la crèche de CHENNEVIERES-LES-LOUVRES et des emplois familiaux le 15 mai 2009.

Pourquoi une telle décision ? 

DE QUI SE MOQUE –T-ON ? 

Alors que nous avions eu tant de mal à obtenir son ouverture, il y a quelques années, voilà que le CCE Air France ne veut pas payer alors que d’autres entreprises de la plate-forme ( PAF, DOUANE..) qui font bénéficier leurs salariés de cette crèche ont mis la main à la poche pour couvrir l’augmentation des tarifs. 

LES VOYAGES D’ACCORD ! LES ENFANTS D’ABORD !
  

Est-ce que pour les élus gestionnaires de notre grand et beau CCE d’Air France, le budget est trop serré  pour alimenter de 360 000 EUROS la caisse des ptits avions ?

118 millions d’euros de budget, ça devrait suffire quand même !

Eh bien non, le voyage passe avant tout !

 

Que font nos élus du CCE de l’argent des salariés ? La crèche ne serait pas assez importante pour qu’on ne couvre pas la somme restante ? Le tourisme c’est bien, mais de pouvoir faire garder son enfant pendant qu’on travaille c’est important aussi, non ?! 
Et que fait–on des mères et pères de famille qui sont pris de court et qui vont devoir galérer pour faire garder leurs enfants !


616 ENFANTS ET 246 EMPLOIS  

Cette crèche est le moyen de pouvoir travailler  en horaires décalés pour bon nombre de salariés qui ont des enfants.
La retirer c’est les mettre en difficulté.

Halte a la casse de la crèche


VOIR DISPARAITRE LA CRECHE LES
« PTITS AVIONS » EST INTOLERABLE !

 

C’EST POURQUOI  SUD AERIEN APPELLE DE 1H00 A 24 H00 DE GREVE ( matin et soir)ET A UN  RASSEMBLEMENT DE TOUS LES SALARIES DU HUB  LE 24 AVRIL PROCHAIN AU DÔME DE CDG  A 10H 00 POUR DEFENDRE LA CRECHE ET  LES  EMPLOIS FAMILIAUX ! ET POUR QUE NOS ENFANTS NE SOIENT PAS A LA RUE !

LE CCE DOIT BANQUER !

ALORS LES ELUS SYNDICALISTES  A VOS CAISSES !

 

Lien vers le texte et la pétition :
 
http://www.ptits-avions.com

Voir les commentaires