Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

VISION 2010 : ITINERAIRE DU PÔLE CLIENT AU PÔLE EMPLOI !

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

La direction a toujours eut à l’esprit de réduire la masse salariale trop coûteuse et inacceptable pour les actionnaires.

Celle-ci a mis en route un grand nombre de projets qui ont pour but ultime, celui d’accroître la productivité sans personnel. 

QUE FAIRE DE CES MATRICULES TROP CÔUTEUX ? 

Après 1993 et le conflit historique qui s’en suivi, le gouvernement avait remercié Bernard ATTALI pour ses résultats catastrophiques et avait fait appel à Christian BLANC qui devait s’attaquer à cette « grosse boîte » nationalisée. 
Pour ce faire, il fallait dans un premier temps saucissonner l’entreprise. Ce qui a été fait  rendant ainsi chaque CDR (Centre de Résultat) totalement indépendant avec une obligation de résultat pour chacun d’entre eux.

 L’intérêt de ce découpage aura permis de ne plus jamais connaître des grèves massives, mais surtout d’avoir un meilleur contrôle sur ces entités nouvelles, et son personnel. 

 Il fit appel au cabinet ANDERSEN afin qu’un audit sur l’emploi et les salariés soit effectué.

M. WOLF, consultant, considérait après études que 20 000 salariés n’étaient pas indispensables au bon fonctionnement de la compagnie nationale. 

Dans le même temps, British Airways (la référence de nos dirigeants de l’époque) licenciait 20 000 salariés. M. Blanc arrive au fur et à mesure du temps à faire passer la pilule mais (car il y a un mais), il se heurta aux PNT qui auront raison de lui après des grèves très importantes car dans l’esprit de Christian Blanc, il fallait rendre cette entreprise publique viable et rentable de la tête aux pieds pour la privatiser et attirer un grand nombre d’actionnaires. 
Cela lui coûtera sa place de PDG, au bénéfice de

JC SPINETTA, ancien PDG d’AIR INTER absorbée par AF. 

A la différence de Christian Blanc, M. SPINETTA mettra en place une politique identique à son prédécesseur mais évitera les conflits en associant les organisations syndicales incontournables et prompte à signer les accords majeurs. 


L’absorption de KLM aura été un facteur d’accélérateur dans le processus. 


1 000 000€

Record à battre du bonus détenu par notre honorable DGE solidaire qui sait défendre l’économie de l’entreprise en préservant son cachet.

Un nouveau roi est né :

Celui du cash !  

COMMENT OPTIMISER LA PRODUCTIVITE EN SE PASSANT DES PERSONNELS ? 

Trois points fondamentaux sont à relever:

1er point:

Rendre le client autonome. La direction crée le besoin et développe les BLS,

le e-service, le smart boarding …

 

2ième point:

La polyvalence et la multi-compétence  de l’agent. La direction éradique les chefs-avions et les remplacent par les RZA. Elle remplace les Agents 1 au passage par de l’ARDV, etc.…

 

3ième point:

Le back-office. La direction regroupe un maximum d’activités traitées par ordinateur.

(touchée avion, ARDV, GDV, PTM …) dans une même entité (PCC, CLD), ce qui permet une délocalisation partielle ou totale plus facile à réaliser.

L’ex-Chef avion gère plusieurs vols en même temps. L’ex-Agent 1  devenue ARDV idem. derrière un ou plusieurs écrans d’ordinateur. Pour ce faire, les différents projets cibles approuvés pas l’ensemble des syndicats partenaires auront permis sous prétexte, de la modernité d’éliminer (sans lutte) certains métiers et de rendre possible la délocalisation.
Exemple sur Bordeaux avec la GDV. 

UNE STRATEGIE DANGEREUSE POUR NOTRE  AVENIR : 

Afin de viser l’excellence du service au client, en se passant de son personnel, la direction n’a de cesse d’innover pour renforcer la compétitivité.

 

ITINERAIRE :

 

Les régulateurs « pro » devront former les RES (Responsables Espaces de Services ) à l’outil RTC et ensuite le pseudo-régulateur pro d’ici 2010 :
terminus !

 

L’agent d’escale commercial développe une relation virtuelle avec un client « autonome » qui s’enregistre via Internet ou sur BLS en embarquant via le portable ou le smart boarding. 

L’AEC est acteur de la performance collective et s’implique dans une démarche continue. 

Ce qui signifie : 

L’AEC subit collectivement les évolutions technologiques et doit toujours avoir à l’esprit que son travail est de plus en précaire et voué à disparaître.

Nous ne rentrerons pas dans d’interminables explications sur un énième projet destructeur vous l’aurez aisément compris comme  la cible passage il s’agit d’accroître la productivité avec moins d’agents. En résumé : 

un pas en arrière pour les salariés et un bond de géant pour les dirigeants. 

Après l’acceptation des cibles avion, passage et ITINERAIRE la direction continue d’amputer la  masse salariale en supprimant des milliers de postes malgré les propos de notre nouveau Directeur Général Exécutif (M. Gourgeon) qui se veulent rassurant.

Mais le pire reste à venir !

La  phase 3 sous une appellation barbare :

L’ATGPE*

Mais ceci est une autre histoire.

(prochain TRACT très  bientôt )

 

* Accord Triennal de Gestion Prévisionnel de l’Emploi et de  Prévention des Conséquences des Mutations  économiques  Personnel au Sol.

Voir les commentaires