Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

LE HUB 2012 RISQUE D’ETRE EN PHASE AVEC LE CALENDRIER MAYA.

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

 

Les collègues de la piste ASA ont du souci à se faire. En effet, la direction souhaite sous-traiter le chargement et le déchargement des bagages des A320 et A321 de l’aéroport de CDG. Ainsi, la direction poursuit sa stratégie d'externalisation des activités jugées peu rentables. Dans le même temps, cela permet à la compagnie de se débarrasser des AT (accidents du travail)  et du problème des reclassements pour les agents en restrictions médicales.

 

Réduire les coûts à n’importe quel prix

 

La rivalité des low-cost, comme Ryanair et Easyjet, qui utilise sans complexe à l’Anglo-saxonne la sous-traitance, devient le nouveau modèle d’exploitation pour nos dirigeants. Il faut maintenant pour le PDG  Gourgeon rétribuer les dividendes tant attendus par les fonds de pensions anglo-saxons et autres banques internationales.

Réduire la masse salariale devient une priorité car elle représente près de 4 milliards d’euros par an.

 

Le processus s'accélère !

 

D'autres activités de second ordre n’écoperont pas à la boulimie de nos investisseurs. L'enregistrement des bagages sera la prochaine activité abandonnée par la direction AF au bénéfice de la sous-traitance. Et pourquoi pas dirigé par un ancien cadre de la compagnie ?

Nos dirigeants ont déjà procédé de la sorte avec Europe Handling mais la cerise sur le gâteau serait de voir un haut responsable tel que un directeur Général prendre la tête d’une société externe et exploiter des activités de la compagnie AF.

 

Le front ligne tout secteur confondu à du mouron à ce faire et maintenant que les élections sont terminées, chers délégués élus, il va falloir en mettre un sacré coup !

 

A bon entendeur… à bientôt !

 

Les ex-délégués Sud Aérien de votre section

Roissy escale

 

 

Voir les commentaires

MISE EN PLACE DU NOUVEAU CE DGI : CGT, FO, CGC et CFDT font un bras d’honneur à la démocratie !

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

 

SUD Aérien éjecté de tous les postes au bureau

du CE et au CCE ! 

 Lundi 21 mars, les nouveaux élus du CE DGI étaient réunis en session pour voter la mise en place du bureau du CE et voter pour les 4 élus titulaires et suppléants au CCE.

 

Or, dans le cadre d’une alliance, les 4 syndicats CGT, FO, CGC et CFDT se sont répartis les 6 postes à responsabilité au bureau du CE ainsi que les 4 mandats au CCE.

 

Ainsi, les deux premières organisations syndicales issues des élections DP et CE du 3 mars : le SNMSAC / UNSA et SUD Aérien, qui ont totalisé à elles deux 46 % des voix des électeurs et électrices pour leurs listes CE, sont donc privées du droit de représenter près de la moitié des salariés qui les ont choisi par leur bulletin de vote !!!

 

ABSOLUMENT RIEN ne peut justifier que ces 4 syndicats piétinent ainsi la démocratie, si ce n’est la volonté de conserver des postes et des mandats et par ailleurs de tenter de  barrer la route à la progression de SUD Aérien ( 20,6 % des voix )… avec n’en doutons pas la complicité active de la direction !

 

Ce que SUD Aérien a déclaré lors du CE du 21 mars :

 

« SUD Aérien tient à respecter deux principes : le respect démocratique de la proportionnelle et une convergence sur les orientations au sujet du rôle du CE et des activités sociales et culturelles.

 

Nous avons contacté le SNMSAC / UNSA, premier syndicat de la DGI, sur la base du respect de la proportionnelle. Malgré nos divergences sur les orientations, nous avons pu avoir un débat franc et ouvert avec ce syndicat.

 

Nous avons contacté la CFDT et la CGT sur la base de leurs orientations au sujet de la défense des activités du CE et du CCE, sans pouvoir aller plus avant dans un vrai débat.

 

A partir de ces contacts, nous proposons néanmoins de constituer un bureau.

 

Pour représenter le CE DGI au CCE, il nous semble évident que la proportionnelle soit strictement respectée, à savoir 1 élu titulaire pour SNMSAC / UNSA et 1 élu titulaire pour SUD Aérien. » 

 

 

Les syndicats CGT, FO, CGC et CFDT font certainement le calcul que les salariés de la DGI oublieront vite leur attitude méprisable et qu’ils se sont assis sur la démocratie le 21 mars 2011 … nous suggérons aux salariés durant ce mandat de 4 ans de prouver qu’ils ont la mémoire vive!!!

 

Voir les commentaires

1 2 > >>