Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Air France / KLM : bonnes perspectives pour la Direction, lourdes menaces pour les salariés

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

 

Le Groupe vient de publier ce matin ses résultats pour le 1er semestre 2012 ( janvier-juin)

En cohérence avec la forte activité du transport aérien mondial, AF/KLM a réalisé un Chiffre d’Affaires en hausse de 5.2%.

Depuis des semaines, la communication de M. De Juniac visait à présenter Air France comme une compagnie au bord du gouffre pour mieux justifier son plan de 5000 suppressions de postes.

La réalité est toute autre : pour le 2e trimestre, le Groupe a obtenu un résultat d’exploitation ( avant amortissement, provisions et loyers opérationnels) de 607 millions d’euros, en progression de 20% pour le même trimestre de l’année 2011. Le coefficient de remplissage augmente encore en passant à 82.8%

Sur le dernier trimestre, la recette unitaire au SKO ( Siège kilomètre offert) a augmenté de 6.1%, quand le coût unitaire au SKO n’augmentait lui que de 3.7%.
Ces indicateurs clefs montrent bien dans quel état de santé est le 3e Groupe mondial du secteur.

Si, par contre, la Direction annonce un résultat net du trimestre de - 895 millions d’euros, c’est que dans leurs comptes, les financiers du Groupe ont bien « chargé la barque » :

  • 368 millions d’euros ont été provisionnés pour….le plan de restructuration, essentiellement le plan de départs volontaires (PDV) de 2700 salariés au sol
  • 454 millions d’euros ont été comptabilisés pour garantir les variations de couverture carburant et de change
  • …sans oublier 22 millions de provisions complémentaires pour le fonds de retraite de KLM.
  • Il aurait été ennuyeux que le Groupe présente des résultats nets positifs au moment où les dirigeants veulent convaincre que le plan « Transform 2015 » est celui de la dernière chance !!!!

Mais les affaires continuent : plus d’un milliard d’investissement auront été réalisés au 1er semestre 2012.

En un mot, la Direction a bien raison de dire que le seul but de son plan est « d’améliorer la productivité  », alors que le Groupe est sur une perspective de croissance de 2% par an et a plusieurs plans de développement au niveau international, notamment : une co-entreprise avec Etihad, la compagnie des Emirats Arabes Unis qui facilitera le rachat d’Alitalia, une percée sur le marché allemand avec Air Berlin ; le développement sur le marché de l’Afrique de l’Ouest à partir d’Abidjan.

Sans le plan Transform, la masse salariale d’Air France aurait été de 5.1 milliards en 2014. Avec Transform, l’objectif de la Direction est de la faire baisser à 4,2Mds… Derrière ce chiffre, c’est 5000 emplois en moins, des salaires en baisse, des conditions de travail dégradées, des transferts à la sous-traitance pour améliorer la « profitabilité  » du Groupe et séduire de nouveaux investisseurs.


Voir les commentaires