Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

AIR FRANCE : INFOS CCE JUILLET 2015

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

RESULTATS du 1ier SEMESTRE 2015 AF-KLM La direction vient de publier les résultats financiers du Groupe pour le premier Semestre 2015.  Dans un contexte de croissance du transport aérien et de fortes marges bénéficiaires (analyse IATA : 29.3Mds$ de profits attendus en 2015), notre EBITDAR (indicateur clef dans le secteur aérien) continue d’augmenter malgré les annonces catastrophistes de  « baisse de  recette », et de « crise €uros-Dollar$ ». La marge par passager a augmenté de +51 centimes par rapport à l’année dernière.  On peut noter la chute de la dette  (- 857M€), celle qui devait « nous conduire au bord du gouffre » il y a

  ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

                                EBITDAR      Passagers          Marge/ Passager   Chiffre Affaires  Dettenette

1er semestre 2014      1 021 M€      42,188 Millions            24.20€                12 005 M€        5 407 M€

1er semestre 2015      1 053 M€      42,601 Millions             24.71€               12 298 M€        4 550 M€

                                      + 32 M€       +413 000 Pax               + 0.51€               +293 M€           -857 M€

    -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

encore un an…Comme nous l’avions annoncé, elle n’a jamais été un danger pour la pérennité du Groupe, et la compagnie rembourse sa dette au fil des ans (ainsi 2Mds€ ont été remboursé en 5 ans).  Les flux nets de trésorerie provenant de l’exploitation passent de 884 à 1092M€. Le niveau de liquidité reste très élevé : 3.9 Mds€ avec des lignes de crédit disponibles de 1.845Mds€. Dans le même temps, le Groupe a investi 818M€ au premier semestre 2015.  Le PDV continue de coûter à la compagnie puisqu’elle a déboursé 97M€ sur les 6 premiers mois 2015 pour faire partir ses salariés créant ainsi plus de sous-effectifs dans les secteurs impactés. Les indicateurs pour le groupe sont tous dans le vert et la perspective d’un pétrole bon marché va avoir un impact très positif que la direction a déjà estimé : voir tableau ci-contre  
.Activité Passage Le coefficient d’occupation est stable à 83.8% Sur les analyses de la Direction, la recette (en RSKO) de l’activité Passage augmente cette année pour atteindre 6.90cts€ (6.79cts€ en 2014). Des chiffres qui contredisent la propagande de nos dirigeants… Activité Cargo Le Groupe a poursuivi la restructuration, Au premier semestre 2015, le chiffre d’affaires de l’activité cargo s’est élevé à 1 229 millions d’euros. Une activité à qui l’on fait supporter le cout des soutes avion, ce qui n’arrange pas ses comptes. Dans le cadre de Perform 2020, le Groupe a sorti 3 Boeing 747 de la flotte à la saison hiver 2014-15, et sortira tous les MD11 d’ici juin 2016 Activité Catering. Au premier semestre 2015, l’activité Catering a réalisé un chiffre d’affaires externe de 160 millions d’euros, en hausse de 6,7%, tirée par une bonne dynamique commerciale en France comme à l’international. Le résultat d’exploitation s’est établi à 5 millions d’euros, en hausse de 4 millions d’euros. 
Sud Aérien  dénonce la présentation catastrophiste de la Direction : Le but est de faire peur pour nous faire accepter de nouvelles mesures d’austérité alors que l’année 2016 s’annonce encore meilleure. Sud aérien réclame de vraies hausses de salaire, la transparence sur la rémunération des hauts dirigeants et la fin des attaques qui démotivent, désorganisent et à terme détruisent notre compagnie. 
          
Activité Maintenance La direction se félicite du carnet de commande de la maintenance « à un niveau record » !! Au cours de la période, le carnet de commande a enregistré une nouvelle hausse de 14% pour atteindre le niveau record de 8,5 milliards de dollars, incluant notamment plusieurs contrats de support équipement sur B787. Le Groupe a poursuivi le développement de son portefeuille de service, avec un investissement dans une société américaine de trading de pièces moteur. La DGI en profite et voit son résultat d’exploitation exploser +102%.  Mais les salariés de la DGI qui génèrent ces excellents bénéfices en sont toujours exclus. Avec des augmentations salariales au rabais, aucune reconnaissance de leur travail et de leurs compétences. Et des restaurants d’entreprise en danger et la baisse programmée des activités sociales et culturelles si rien n’est fait... 
Transavia La croissance de la filiale Low Cost se poursuit avec +9.9% de passagers en plus. Le coefficient d’occupation reste très élevé (90%). Mais cette activité n’est toujours pas rentable et s’enfonce, une année de plus, vers un bilan déficitaire. 
Présentation des Comptes 2014 du CCE. Le CCE a reçu 39 millions€ de subventions AF.  17.8M€ ont été redistribués vers les CE, 2.3M€ pour l’ASAF.  Restent 18.9M€ pour financer les activités centralisées (arbre de Noel, mercredi éducatif, petite enfance, vacances jeunes, vacances Familles, tourisme) qui ont représenté un cout total de 16.2M€ pour 2014. Le CCE emploie 159 CDI et 3 CDD.  Pour rembourser le Prêt-Fiducie, 4.6M€ de biens CCE (terrains, bâtiments, …) ont déjà été vendus.  En 2015, les centres d’Arbonne, de Theneuille et l’étang de Gouvieux ont aussi été vendus. Votes : POUR : Cgt, Fo     Abstention : Sud Aérien, Cgc, Cfdt, Unsa  
 Avis de la session sur la vente du centre de vacances de Théberon au prix minimum de 550 000€.  Votes de la Session   POUR : CGT, CGC, FO, UNSA       CONTRE : SUD Aérien     Abstention : CFDT (Vente accordée)  Avis de la session sur la vente du centre de vacances de Sales sur Mer au prix minimum de 460 000€.  Votes de la Session   POUR : CGT, CGC, FO, UNSA      CONTRE : SUD Aérien       Abstention : CFDT (Vente accordée) Sud aérien a voté contre la vente de ces centres : ces ventes se font sans information, les unes après les autres, à un prix qui nous parait bas. C’est le patrimoine de tous les agents qui est ainsi dilapidé. Que restera-t-il à la fin ?   
 Vote pour la désignation d’un trésorier adjoint au CCE. Candidat CGT  Vote de la session     POUR : Cgt , Unsa, Sud Aérien   Abstention : Cgc, Cfdt 
 Vote pour la désignation d’un président et vice-président de la commission de contrôle financier CCE Candidats Présidence : Mr Gilles Rivet (FO) Votes de la Session   POUR : SUD Aérien, CGT, CGC, FO, UNSA, CFDT Candidats Vice-Présidence : Mr Loic Girolet (UNSA)  Votes de la Session   POUR : SUD Aérien, CGT, CGC, FO, UNSA, CFDT

Voir les commentaires

François Hollande, l’épingleur épinglé !

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

Le président français est critiqué pour avoir décoré en catimini le patron de Qatar Airways, la compagnie qui fait peur à AIr France.

Le Qatar s’est de nouveau fait épingler. Mais cette fois, ce n’est pas par une organisation humanitaire, des journalistes ou un parti politique, mais par le président de la République française en personne. Doha, pourtant prompte à dénoncer un Qatar bashing ambiant ou à attaquer en diffamation, n’a pas protesté. Au contraire. La compagnie aérienne Qatar Airways a fait savoir le 6 juin que, la veille, son PDG Akbar Al Baker avait été élevé par François Hollande au rang d’officier de la Légion d’honneur. Une promotion pour cette figure du transport aérien qui avait déjà reçu le grade de chevalier en 2004, sous Jacques Chirac. La cérémonie, qui n’avait pas été programmée à l’agenda officiel du président de la République, s’est déroulée en catimini et en comité restreint à l’Élysée, dans le salon des Ambassadeurs. Akbar Al Baker a été mis à l’honneur pour « avoir fait de Qatar Airways une compagnie aérienne mondiale de premier plan ». Mais personne n’est dupe, il a été récompensé pour avoir doté la compagnie du Qatar d’une flotte de 134… Airbus. Et sans doute pour remercier le Qatar d’avoir acheté pour son armée 24 avions Rafale. Déjà, en 2013, Tony Fernandes, le patron d’Air Asia, une flotte malaisienne composée, elle aussi, uniquement d’Airbus, avait eu droit à sa Légion d’honneur, qui est en train de devenir à la République ce que sont les cartes de fidélité dans les supermarchés. Si François Hollande a tenu à rester discret, ce n’est pas seulement à cause de la réputation sulfureuse de la monarchie pétrolière mais aussi parce que le Syndicat national de pilotes de ligne d’Air France (SNPL) craint que l’arrivée prochaine de Qatar Airways à Nice et Lyon ne signifie la « mort à terme » de la compagnie aérienne. Pour vendre ses Rafale, Paris aurait décidé de sacrifier Air France. La décoration du PDG de Qatar Airways ne risque pas de dissiper les craintes du personnel d’Air France, qui, lui, ne veut pas être remercié.

Voir les commentaires

1 2 > >>