Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

PDV:LE POUVOIR DE VIRER

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

Hold-up sur nos emplois

C’est un véritable hold-up sur l’emploi que pratique Air France depuis

Maintenant plusieurs années.

L’entreprise procède par le non-remplacement des départs systématiques et

affaiblie le bassin de l’emploi par le recours d’une

embauche pour deux départs.

 

Avec le PDV, Air France fait le choix de passer à la vitesse supérieure en

renvoyant moyennant quelques deniers les agents mais où cette même

mesure très ciblée, diffère de façon anormale pour la catégorie cadre.

Ce sont donc 1800 emplois supplémentaires qui

vont être supprimés.

 

 

Suppression massive d’emploi.

Près de 10 000 emplois ont été supprimés en un peu plus de huit ans

et cela, bien avant la « crise ». 

Par la volonté féroce des actionnaires du 

toujours plus gros, toujours plus rentable, toujours plus performant avec

moins de personnels, ce sont les salariés d’Air France qui payent au

prix fort, la privatisation de la compagnie et les piranhas de la

finance tueurs d’entreprise.

 

Pour la mise en place du pdv, la crise à bon dos et

 la direction en joue.

Si la direction avait engagé des mesures en réponse à la « crise », elle

aurait agit sur des leviers tel que :

une diminution des capacités, un report des investissements,

notamment en terme de renouvellement de flotte, des mesures spécifiques

pour les salariés au cœur de la production, or il n’en est rien !

Les seuls services touchés sont soit les services administratifs, pour

lesquels il n’existe aucun lien avec la  production, soit les services en

escales pour lesquels la direction exploite le filon de la crise pour

accélérer les suppressions d’emplois déjà prévus

depuis belle « heurette ».

 

Un plan particulièrement injuste.

Alors que l’on était en droit d’attendre que ce plan s’adresse prioritairement au

personnel ayant eu une carrière longue, à celui dont les métiers sont les plus

pénibles, c’est au contraire le personnel administratif des métiers transverses

et principalement les cadres qui se voient proposés la possibilité

d’adhérer au plan.

D’où un sentiment de profonde injustice parfaitement compréhensible

pour tous ceux qui ont trimé toute leur carrière dans des

conditions souvent difficiles.

 

Sentiment d’autant plus profond, que ceux qui ont eu à subir les métiers

les plus pénibles, qui souvent ont eu les carrières les plus longues, constatent

qu’ils partiront au terme de leur carrière avec 3 mois de prime de

retraite imposables et 5 mois pour les plus chanceux pendant que d’autres

beaucoup mieux lotis se verront accorder jusqu’à 24 mois,

non imposables, de prime de départ.

 

DEGUEULASSE !!

Quand on sait que ce sont principalement les cadres qui bénéficient

de ces mesures "sur mesure", c’est ce profond sentiment d’injustice sociale

qui prévaut dans les services.

Les salariés ne remercient pas les syndicats félons signataires

de l’ATGPE qui permet la mise en œuvre de ce Pouvoir De Virer 

 dont le seul but est la préservation des bénéfices d’Air France par

la destruction massive du bassin de l’emploi.

 

Comme pour les retraites, travailler

deviendra un luxe !

Commenter cet article