Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

DES DIZAINES D’HEURES DE PLUS AU TRAVAIL ET DES MILLIERS DE COLLEGUES DE MOINS AUTOUR DE NOUS …

Publié le par SUD AERIEN ROISSY ESCALE

 

TRANSFORM : LES VESSIES ET LES LANTERNES !

 

Depuis deux ans MM. Spinetta et De Juniac ont fait croire, à grands renfort de communication interne, que nous étions dans la plus grave crise qu’ait jamais connue le transport aérien !

Il y a deux ans, souvenez-vous, on nous disait que AF-KLM était quasiment au bord de la faillite ! Le départ de P.H. Gourgeon et la mise en place de De Juniac ont été utilisés pour monter une vaste opération dont le but, à travers Transform 2015, était d’introduire un changement radical dans la politique sociale d’Air France, une mise en pièce d’un grand nombre d’acquis sociaux pour toutes les catégories de personnel, essentiellement le personnel au sol et les PNC.

Le rapport édité pour l’Assemblée générale 2013 des actionnaires le dit clairement : le but est d’économiser autour de 400 millions d’euros sur la masse salariale, une réduction de 8500 emplois entre 2011 et 2014, tout cela alors que le chiffre d’affaires et l’activité ne cessent de progresser.

 

Car la réalité est bien là : il ne s’agit pas de « sauver Air France », mais bien de diminuer définitivement notre part des richesses produites par notre travail pour augmenter celle des actionnaires et faire « la course en tête » au côté de Lufthansa. Toute la communication sur la crise ne sert qu’à introduire sans réaction ce changement définitif pour les salariés d’Air France …et si le manque de réactions massives des personnels et des syndicats persiste, poursuivre encore par de nouvelles attaques pour réduire au minimum nos emplois et nos salaires.

 

Car le transport aérien va plutôt bien :

 

  • De l’été 2010 au printemps 2013, le trafic passagers mondial a augmenté de 26%,

  • L’Association Internationale du Transport Aérien ( IATA) vient d’annoncer que l’année 2013 sera sans doute la meilleure du Transport aérien depuis longtemps en terme de bénéfices après impôts : 10 Milliards de dollars.

  • Dans ce contexte, Air France - KLM se porte bien :

  • Le chiffre d’affaires a progressé de plus de 6% en 2012, la valeur de l’action a plus que doublé depuis l’été dernier… sur le dos des agents,

  • En 2012, malgré 500 millions d’€ de provisions pour le PDV la trésorerie s’est améliorée de plus d’1 milliard d’€, les prêts ont été remboursés de 600 millions d’€, etc…

N’oublions pas lorsque l’on nous présente des résultats nets négatifs ( 1,2 Mds d’euros en 2012), c’est après avoir dépensé des centaines de millions, voire des milliards d’investissements, d’opérations financières et fait un grand nombre de provisions à des titres divers…

[Symbole] le seul critère économique déterminant et pertinent, le véritable excédent d’exploitation : L’EBITDAR, (ce qui reste après avoir payé le pétrole, les salaires et les achats intermédiaires) est lui toujours bénéficiaire … de plus de 2 milliards d’euros en 2012 !

 

Tous ces chiffres que communiquons sont vérifiables sur le site airfranceklm-finance.com

 

Avant même la mise en œuvre de Transform, les analystes disaient, il y a plus d’un an déjà, qu’en 2014 les résultats du Groupe seraient positifs autour de 800 millions d’euros.

Et sans attendre cette embellie, M. Hartmann, numéro deux du Groupe AF - KLM s’est octroyé en 2012 une augmentation de 400 000 €, avant celle dont va sans doute bénéficier De Juniac suite à sa nomination comme PDG du Groupe.

 

TOUT CELA, C’EST TRANSFORM !!

 

En gros, vous l’aurez compris, cela fait plus d’un an qu’on vous fait prendre des vessies pour des lanternes, grâce à un intense travail de propagande, la direction a voulu faire croire que la compagnie était à l’agonie … mais que, avec un petit effort, elle pourrait atteindre la rang de numéro 1 mondial !

 

Les dirigeants d’AF - KLM ont fait comme ceux de British Airways et de Lufthansa : dans une situation pas si mauvaise, afficher des objectifs correspondants aux attentes des actionnaires, augmenter le cash flow, augmenter les investissements … et faire le maximum de gains de profitabilité sur le dos des salariés, en bloquant les salaires, en revoyant à la baisse tous les accords, les règles de carrières et d’avancements.

 

Tous ces choix étaient dans les tuyaux depuis de longues années. Tout cela n’aurait pas été possible sans la collaboration directe de plusieurs syndicats qui par ignorance, par bêtise, par lâcheté ou par soumission (chacun cochera la case correspondante) ont accepté d’avaler toutes ces couleuvres et de signer tous ces abandons.

IL NE S’AGISSAIT DONC PAS DE SOLUTIONS D’URGENCE POUR REPONDRE A UNE SITUATION D’URGENCE !

 

DES CENTAINES D’EUROS EN MOINS SUR NOS FEUILLES DE PAIE …

Chacun peut le comprendre en lisant le Flash Actu sur les « négociations » annuelles obligatoires 2013 qui ne sont que des décisions unilatérales de la Direction : il n’y aura plus d’avancement collectif à Air France !!! C’est la conséquence directe de la nouvelle Convention signée par CFDT, CGC et FO … Avant cette décision, le « zéro », était la sanction pour une petite minorité, maintenant l’avancement sera la « récompense » pour une petite minorité.

D’ailleurs, en 2013, il n’y aura tout simplement pas d’avancement. L’ancienne enveloppe des avancements comprendra désormais toutes les augmentations individuelles, ancienneté et promotion comprise : C’est une mesure définitive pour la Direction qui veut effacer définitivement des dizaines d’années d’acquis sociaux !

Depuis début 2012, nos feuilles de paie sont donc bloquées et les nouvelles règles d’ancienneté vont aussi nous faire vite perdre des centaines d’euros tous les mois, de même avec la dé-classification de tous les emplois.

 

DES DIZAINES D’HEURES DE PLUS AU TRAVAIL ET DES MILLIERS DE COLLEGUES DE MOINS AUTOUR DE NOUS …

Alors que le temps de travail augmente : suppression de 3 jours d’hiver, de majos fériés « 3 glorieuses » pour les décalés, augmentation du nombre de jours travaillés par les changements de grilles, c’est « travailler plus pour gagner moins » ! Les effectifs se réduisent aussi, service par service, accroissant la pression sur ceux et celles qui restent.

 

DES CENTAINES D’EUROS EN PLUS SUR NOS FACTURES …

Pendant ce temps-là, évidemment le coût de la vie augmente : + 2% indice INSEE en 2012, plus de 1% depuis le début de l’année 2013, et le gouvernement promet d’augmenter le prix du gas-oil et de baisser les allocations familiales ...

 

LES MECANOS, LES AGENTS DE FRET, CEUX DES ESCALES ONT MENE, DEPUIS LE DEBUT DE L’ANNEE 2012, DES ACTIONS CONTRE LES NOUVELLES GRILLES HORAIRES. LES ATTAQUES SUR NOTRE VIE QUOTIDIENNE CONCERNENT TOUS LES SECTEURS.

NOUS ALLONS DEVOIR NOUS BATTRE ENSEMBLE POUR RECUPERER CE QUE QUELQUES DIRIGEANTS SYNDICAUX ONT BRADE EN QUELQUES SEMAINES

Commenter cet article